La concordance … Kesako ?

Les organisations, les équipes, les individus consacrent une grande partie de leur temps à prendre (ou pas) des décisions, ou à se plaindre de celles des autres …

La concordance est une méthode de prise de décision (qui à la différence du compromis ou du consensus) permet de lever les résistances lors du processus de décision et non au moment de sa mise en œuvre.

Dans le processus de concordance, la première étape est d’inclure les personnes qui seront directement impactées par la décision à prendre. Après leur avoir exposé la problématique, l’idée de départ et les différentes objections et conséquences connues, les personnes choisissent de participer ou non à la décision. Les personnes qui ne souhaitent pas participer à la décision s’engagent à appliquer la décision qui sera prise, elles sont alors spectatrices du processus et ont la possibilité de s’inclure dans le groupe de décision à tout moment.

Après différents aller-retours pour affiner la compréhension de l’idée de départ et des conséquences, le groupe de décision se réunie pour « voter », il s’agit alors de répondre à la question relative à la décision par « oui » ou par « non ». Tout autre réponse qu’un « oui » franc et clair équivaut à un « non » et demande à analyser de nouveau l’idée de départ ou reformuler la problématique.

Et vous dans votre organisation, pensez-vous qu’un tel processus pourrait être bénéfique ?

Source : l’élément humain Will Schutz

Laisser un commentaire